L'occitan est une langue romane, c'est-à-dire issu du latin, comme le catalan, le castillan (ou espagnol), le français, l’italien, le portugais, le roumain. Les premières chartes en occitan apparaissent dès le IXème et Xème siècle.

La langue occitane est composée de plusieurs grands dialectes ou variantes : le gascon, le languedocien, le limousin, l’auvergnat, le provençal, le vivaroalpin (Voir carte, plus bas). Dans un souci de simplification, on peut dire par exemple que : le gascon c’est l’occitan parlé en Gascogne.

Loin d’être un assemblage hétérogène de « patois », la langue occitane présente des caractéristiques communes à tous les dialectes, des Alpes à l’Océan et des Pyrénées au Massif Central.

 

L’occitan est actuellement parlé sur un espace géographique regroupant 33 départements du Sud de la France, recouvrant en totalité ou en partie, les Régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte-D’azur, Auvergne, Limousin, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes.

L’occitan est également parlé au Val d’Aran (en Espagne) et dans douze vallées alpines du Piémont italien.

Ce territoire de la langue occitane, appelé Occitanie regroupe environ quinze millions de personnes. D’après les derniers sondages, 80% des habitants de la zone linguistique occitane

interrogés sont favorable à l’enseignement de l’occitan (toutefois le nombre de postes offerts par l’Administration est très en deçà des besoins exprimés).

L’occitan est actuellement parlé par environ 2 millions de locuteurs. En mars 2007, plus de 20 000 personnes manifestaient à Béziers pour demander au Gouvernement de prendre des mesures de soutien à la langue occitane.

 

Cette langue a connu un large rayonnement européen au Moyen-âge, grâce à la poésie des troubadours. Des cours étrangères utilisaient l’occitan comme langue de culture, des princes écrivaient des poèmes en occitan comme Richard Cœur de Lion ou le roi d’Aragon. De grands esprits de l’époque pratiquaient cette langue comme Dante. C’est d’ailleurs Dante, qui dans sa classification des langues a crée le terme « langue d’oc » aux environs de 1290. Le penseur F.Engels (19ème) déclara que la civilisation occitane d’alors «  n’avait pas seulement atteint un développement éclatant, elle se situait même à la pointe du développement de l’Europe ». Dernièrement, un professeur de l’université de Montpellier, spécialiste de la question occitane, affirma que la lyrique des troubadours par le biais de la thématique occitane de l’amour courtois avait fait « l’éducation sentimentale de l’Europe ».

 

Depuis 1000 ans la création littéraire occitane est ininterrompue. La langue et culture occitanes sont omniprésentes dans notre environnement : noms de lieux (toponymie), noms de personnes… les lieux-dits figurant dans les cadastres, par exemple, sont très majoritairement occitans. De nombreux groupes de musique se créent, certains connaissent même la consécration comme Nadau qui s’est produit à deux reprises dans la mythique salle de l’Olympia à Paris. La chaîne régionale France 3, ainsi que la BTV (Barcelona Televisió) diffusent chaque semaine un journal télévisé en langue occitane. L’occitan et la culture occitane sont aujourd’hui enseignés dans de nombreuses universités françaises et étrangères : Allemagne, Etats-Unis, Brésil, Canada, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Roumanie…Pour l’anecdote, un dictionnaire occitan-japonais vient de paraître.

Après une période de déclin, due à la combinaison de plusieurs facteurs, la langue occitane retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse.

 

Quelques dates clés :

 

1904 : Frédéric MISTRAL obtient un prix Nobel de littérature pour son œuvre Mirelha, écrite en occitan de Provence.

 

1951 : la loi Deixonne autorise l’enseignement de l’occitan dans les établissements scolaires en France

 

1990 : officialité de l’occitan au Val d’Aran. La loi de politique linguistique déclare « l’aranais, variété de la langue occitane et propre d’Aran, est officielle au Val d’Aran »

 

1991 : création par Lionel Jospin du CAPES (Certificat d’aptitude pédagogique à l’enseignement secondaire) d’occitan

 

1998 : le rapport du gouvernement français sur les langues régionales déclare que «  l’occitan se caractérise par son extension géographique, de loin la plus importante ramenée au territoire français et par une production culturelle, en particulier littéraire, au prestige certain, à la fois très ancienne et vivace. »

 

2006 : l’occitan devient langue officielle de la Catalogne, au même titre que le catalan et le castillan. Le nouveau Statut d’Autonomie de Catalogne stipule que « la langue occitane, dénommée aranais en Aran, est la langue propre de ce territoire et est officielle en Catalogne »

 

21 juillet 2008 : la Constitution française fait référence aux langues régionales et donc à l’occitan. L’article 75-1 précise : « Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France. »

 

Carte des langues de France :


Carte de l'Occitanie :


Carte de l'aire gasconne :


Please publish modules in offcanvas position.